LES TÂCHES COMPLEXES EN TECHNOLOGIE

Par : Jean Cliquet

La notion de tâche complexe a été développée, dans le cadre du socle commun notamment pour les quatre disciplines scientifiques enseignées au collège mathématiques, sciences de la vie et de la terre, physique chimie et technologie. Les principaux éléments sont exposés dans le vadémécum publié par le DEGESCO sur le site Eduscol en novembre 2010. Des exemples de tâches complexes sont donnés en ligne sur le site Eduscol dans la banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 du socle.

La notion de tâche complexe
La notion de tâche est inhérente à celle de compétence. Maîtriser une compétence, c’est être capable de la mobiliser dans une situation concrète pour accomplir une tâche (résoudre un problème). En technologie, la tâche est souvent très concrète notamment dans le cadre d’un projet où il s’agit d’obtenir des résultats qui s’expriment par une production précise, en réponse à une problématique donnée (tableau, schéma, croquis, texte, affiche, document numérique, frise chronologique, fiche produit, procédure, représentation volumique, maquette, simulations, prototype…).

Intérêts pédagogique de travailler par tâche complexe
Au cours des démarches technologiques, les élèves accomplissent des tâches donc mobilisent des compétences. Il s’agit en phase d’apprentissage d’utiliser cette dynamique pour faire acquérir ou renforcer des compétences chez l’élève en élaborant des situations-problèmes qui impliquent la mobilisation des compétences à acquérir ou renforcer. Le cours est alors conduit selon les étapes de la démarche d’investigation et de résolution de problème décrite dans l’introduction des programmes. En phase d’évaluation, la tâche complexe permet de vérifier si l’élève est capable de mobiliser ses compétences pour accomplir la tâche indiquée ou résoudre le problème posé.
Toutefois, il n’y a pas d’exclusive. Il faut considérer que la tâche complexe peut être proposée à n’importe quel moment du processus d’apprentissage.

La tâche complexe permet à l’élève seul ou en équipe de :
• prendre davantage d’initiative pour résoudre le problème posé ;
• relever un défi motivant ;
• bénéficier d’aides ciblées c’est-à-dire répondant aux difficultés qu’il rencontre.

La tâche complexe permet au professeur de prendre en compte la diversité des élèves et d’aller vers une pédagogie différenciée.

Les éléments d’une tâche complexe
Le vade-mecum précité et la banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 décrivent les composantes d’une tâche complexe que l’on peut en technologie représentée selon le schéma suivant :

Résoudre un problème  : c’est passer d’une situation-problème, jugée insatisfaisante, à une situation finale, jugée comme plus satisfaisante.

Situation-problème : Il s’agit de la situation initiale. Elle présente à l’élève un ou plusieurs objets ou systèmes techniques précis situés dans un contexte ou une situation spécifique - qui pose problème -(insatisfactions) et implique une interrogation ou une réponse.

Ressources externes : Ce sont les données du problème ou des moyens à mobiliser au cours de la résolution liés au contexte ou aux objets techniques (objets eux-mêmes, représentation 2D, 3D, dossier technique, fiche produit, procédure, protocole, norme, réglementation…)

Problématique : Elle expose clairement à l’élève ce qu’il faut trouver le but : les questions qui se posent, les problèmes techniques à résoudre, les hypothèses explicatives envisagées, l’objectif à atteindre…

Production : Elle précise à l’élève la manière de formuler les réponses ou les résultats obtenus : ce qui est concrètement attendu (tableaux, schémas, textes, croquis, réalisations…).

Ressources internes : Il s’agit des compétences que l’élève va devoir mobiliser pour accomplir la tâche (culture, connaissances, capacités, attitudes, vécu…). On ne s’attache qu’à la description de celles faisant l‘objet des apprentissages ou devant être évaluées.

Coups de pouce  : Ce sont des ressources externes qui sont données de manière différée au cours de la résolution (accomplissement de la tâche) pour guider, soutenir, venir en aide à tous ou à certains élèves afin qu’ils puissent dépasser les difficultés rencontrées et leur permettre de poursuivre leur travail.

Références à consulter ou à télécharger
Vade-mecum

Banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 du socle

Un stage 2014-2015 « Enseigner et évaluer par sur les tâches complexes »est programmé dans le cadre du Plan Académique de Formation 2014-2015 au chapitre SII.

Exemples de tâches complexes développées dans l’académie de Créteil en technologie
Les animateurs et formateurs des Centres de Ressources pour la Technologie proposent sur ce site technologie de l’académie de Créteil plusieurs tâches complexes directement utilisables en classe en phase d’évaluation ou transposable en phase d’apprentissage selon une démarche d’investigation ou de résolution de problème :
Associer des contraintes à des solutions techniques en 4e

Etudier l’évolution des appareils de radiographie dentaire en 3e

Faciliter l’accès aux handicapés en 5e

Evolution des téléphones portables - Comparaison des choix esthétiques et ergonomiques en 4e

Choix d’un matériau d’isolation acoustique pour une habitation en 5e

Circulation de l’énergie dans un tramway aérien en 6e

 
 

LES TÂCHES COMPLEXES EN TECHNOLOGIE

Par : Jean Cliquet

La notion de tâche complexe a été développée, dans le cadre du socle commun notamment pour les quatre disciplines scientifiques enseignées au collège mathématiques, sciences de la vie et de la terre, physique chimie et technologie. Les principaux éléments sont exposés dans le vadémécum publié par le DEGESCO sur le site Eduscol en novembre 2010. Des exemples de tâches complexes sont donnés en ligne sur le site Eduscol dans la banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 du socle.

La notion de tâche complexe
La notion de tâche est inhérente à celle de compétence. Maîtriser une compétence, c’est être capable de la mobiliser dans une situation concrète pour accomplir une tâche (résoudre un problème). En technologie, la tâche est souvent très concrète notamment dans le cadre d’un projet où il s’agit d’obtenir des résultats qui s’expriment par une production précise, en réponse à une problématique donnée (tableau, schéma, croquis, texte, affiche, document numérique, frise chronologique, fiche produit, procédure, représentation volumique, maquette, simulations, prototype…).

Intérêts pédagogique de travailler par tâche complexe
Au cours des démarches technologiques, les élèves accomplissent des tâches donc mobilisent des compétences. Il s’agit en phase d’apprentissage d’utiliser cette dynamique pour faire acquérir ou renforcer des compétences chez l’élève en élaborant des situations-problèmes qui impliquent la mobilisation des compétences à acquérir ou renforcer. Le cours est alors conduit selon les étapes de la démarche d’investigation et de résolution de problème décrite dans l’introduction des programmes. En phase d’évaluation, la tâche complexe permet de vérifier si l’élève est capable de mobiliser ses compétences pour accomplir la tâche indiquée ou résoudre le problème posé.
Toutefois, il n’y a pas d’exclusive. Il faut considérer que la tâche complexe peut être proposée à n’importe quel moment du processus d’apprentissage.

La tâche complexe permet à l’élève seul ou en équipe de :
• prendre davantage d’initiative pour résoudre le problème posé ;
• relever un défi motivant ;
• bénéficier d’aides ciblées c’est-à-dire répondant aux difficultés qu’il rencontre.

La tâche complexe permet au professeur de prendre en compte la diversité des élèves et d’aller vers une pédagogie différenciée.

Les éléments d’une tâche complexe
Le vade-mecum précité et la banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 décrivent les composantes d’une tâche complexe que l’on peut en technologie représentée selon le schéma suivant :

Résoudre un problème  : c’est passer d’une situation-problème, jugée insatisfaisante, à une situation finale, jugée comme plus satisfaisante.

Situation-problème : Il s’agit de la situation initiale. Elle présente à l’élève un ou plusieurs objets ou systèmes techniques précis situés dans un contexte ou une situation spécifique - qui pose problème -(insatisfactions) et implique une interrogation ou une réponse.

Ressources externes : Ce sont les données du problème ou des moyens à mobiliser au cours de la résolution liés au contexte ou aux objets techniques (objets eux-mêmes, représentation 2D, 3D, dossier technique, fiche produit, procédure, protocole, norme, réglementation…)

Problématique : Elle expose clairement à l’élève ce qu’il faut trouver le but : les questions qui se posent, les problèmes techniques à résoudre, les hypothèses explicatives envisagées, l’objectif à atteindre…

Production : Elle précise à l’élève la manière de formuler les réponses ou les résultats obtenus : ce qui est concrètement attendu (tableaux, schémas, textes, croquis, réalisations…).

Ressources internes : Il s’agit des compétences que l’élève va devoir mobiliser pour accomplir la tâche (culture, connaissances, capacités, attitudes, vécu…). On ne s’attache qu’à la description de celles faisant l‘objet des apprentissages ou devant être évaluées.

Coups de pouce  : Ce sont des ressources externes qui sont données de manière différée au cours de la résolution (accomplissement de la tâche) pour guider, soutenir, venir en aide à tous ou à certains élèves afin qu’ils puissent dépasser les difficultés rencontrées et leur permettre de poursuivre leur travail.

Références à consulter ou à télécharger
Vade-mecum

Banque de situations d’apprentissage et d’évaluation pour la compétence 3 du socle

Un stage 2014-2015 « Enseigner et évaluer par sur les tâches complexes »est programmé dans le cadre du Plan Académique de Formation 2014-2015 au chapitre SII.

Exemples de tâches complexes développées dans l’académie de Créteil en technologie
Les animateurs et formateurs des Centres de Ressources pour la Technologie proposent sur ce site technologie de l’académie de Créteil plusieurs tâches complexes directement utilisables en classe en phase d’évaluation ou transposable en phase d’apprentissage selon une démarche d’investigation ou de résolution de problème :
Associer des contraintes à des solutions techniques en 4e

Etudier l’évolution des appareils de radiographie dentaire en 3e

Faciliter l’accès aux handicapés en 5e

Evolution des téléphones portables - Comparaison des choix esthétiques et ergonomiques en 4e

Choix d’un matériau d’isolation acoustique pour une habitation en 5e

Circulation de l’énergie dans un tramway aérien en 6e

 
 
Dernière mise à jour :
mercredi 30 novembre 2016