8ème édition du concours DEFITEC

Par : Jean Cliquet
Les ingénieurs en herbe ont du potentiel !

Durant cette 8ème édition, les jeunes techniciens ont planché durant l’année sur la thématique des moyens de transport. Les équipes n’ont eu que 10 mn pour convaincre le jury.
Le mardi 27 mai, Bussy a accueilli la 8ème édition du DEFITEC, dans une ambiance studieuse et enthousiaste ! Cette année, ce sont les élèves de 6ème des collèges A. Frank, C. Monet de Bussy, de La Vallée d’Avon, de J. Jaurès de Montfermeil, ainsi que les CM2 de J. Verne de Bussy qui étaient en compétition. Ce projet commun en Technologie avait pour objectif la réalisation d’un moyen de transport.
Initié par Mme Esch avec l’aide des associations « ASSETEC », « Du Fer au Savoir », « Femmes Ingénieurs », et « l’UPSTI », le concours s’est déroulé en deux temps : au collège Anne Frank dans la matinée et au lycée Martin-Luther-King, l’après-midi.
Accompagnés de leurs professeurs, pas moins de 120 jeunes, par équipes de 4 à 7, ont expliqué dans le détail l’élaboration de leur projet et les obstacles qu’ils ont dû surmonter.
En début d’année, les équipes ne disposaient au départ que d’un simple châssis et de documents techniques qu’il a fallu au préalable décoder. Il a été nécessaire de tester les matériaux avant de concevoir et fabriquer les pièces manquantes. Dans le respect des règles de sécurité, il a fallu mettre en œuvre les principaux façonnages (cisaillage, thermopliage, perçage et fraisage), étudier des principes techniques (transmission de mouvement, transformation d’un mouvement de rotation en un mouvement de translation), proposer une procédure d’assemblage et utiliser rationnellement les matériels et outillages. Parallèlement, en utilisant de manière pertinente l’outil informatique, les équipes de classes différentes, écoles primaires et collèges, ont échangé des informations pour optimiser leur travail.

Ingénieur, un métier très porteur

Composés d’ingénieurs, de professeurs et d’élèves de 6ème, les jurys ont sélectionné différentes équipes qui ont exposé leurs travaux devant toute l’assemblée, dans le grand amphithéâtre du lycée M. L. King. Puis chaque équipe est devenue jury à son tour.
Ensuite, Mme Munier et Sébastien Gergadier, de l’Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles exerçant en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles, ont présenté le métier d’ingénieur, un métier passionnant qui a de l’avenir. Aéronautique, génie civil, télécommunications, écologie, médical… Les domaines sont aussi variés que passionnants. 10 000 ingénieurs manquent chaque année en France et les filles ne représentent que 20% du total.
Les lauréats ont été récompensés pour leur travail, la clarté de leurs explications, leur qualité d’orateur etc. Félicitations à tous les élèves !

Belle mobilisation pour organiser le Defitec
Heureuse du succès de ce concours, Mme Esch, professeur de technologie au collège Anne Frank et vice-présidente de l’association ASSETEC,(association pour l’enseignement de la technologie) a remercié les membres du jury, les élèves et leurs professeurs.

Pour en savoir plus :
http://www.upsti.fr/ Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles exerçant en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles
http://www.femmes-ingenieurs.org/ Association des femmes ingénieurs
http://www.arts-et-metiers.asso.fr/page/article/id/110-l-association-du-fer-au-savoir Fondation sous égide de la Fondation Arts et Métiers.
http://assetec.net/ Association pour l’enseignement de la technologie.

 
 

8ème édition du concours DEFITEC

Par : Jean Cliquet
Les ingénieurs en herbe ont du potentiel !

Durant cette 8ème édition, les jeunes techniciens ont planché durant l’année sur la thématique des moyens de transport. Les équipes n’ont eu que 10 mn pour convaincre le jury.
Le mardi 27 mai, Bussy a accueilli la 8ème édition du DEFITEC, dans une ambiance studieuse et enthousiaste ! Cette année, ce sont les élèves de 6ème des collèges A. Frank, C. Monet de Bussy, de La Vallée d’Avon, de J. Jaurès de Montfermeil, ainsi que les CM2 de J. Verne de Bussy qui étaient en compétition. Ce projet commun en Technologie avait pour objectif la réalisation d’un moyen de transport.
Initié par Mme Esch avec l’aide des associations « ASSETEC », « Du Fer au Savoir », « Femmes Ingénieurs », et « l’UPSTI », le concours s’est déroulé en deux temps : au collège Anne Frank dans la matinée et au lycée Martin-Luther-King, l’après-midi.
Accompagnés de leurs professeurs, pas moins de 120 jeunes, par équipes de 4 à 7, ont expliqué dans le détail l’élaboration de leur projet et les obstacles qu’ils ont dû surmonter.
En début d’année, les équipes ne disposaient au départ que d’un simple châssis et de documents techniques qu’il a fallu au préalable décoder. Il a été nécessaire de tester les matériaux avant de concevoir et fabriquer les pièces manquantes. Dans le respect des règles de sécurité, il a fallu mettre en œuvre les principaux façonnages (cisaillage, thermopliage, perçage et fraisage), étudier des principes techniques (transmission de mouvement, transformation d’un mouvement de rotation en un mouvement de translation), proposer une procédure d’assemblage et utiliser rationnellement les matériels et outillages. Parallèlement, en utilisant de manière pertinente l’outil informatique, les équipes de classes différentes, écoles primaires et collèges, ont échangé des informations pour optimiser leur travail.

Ingénieur, un métier très porteur

Composés d’ingénieurs, de professeurs et d’élèves de 6ème, les jurys ont sélectionné différentes équipes qui ont exposé leurs travaux devant toute l’assemblée, dans le grand amphithéâtre du lycée M. L. King. Puis chaque équipe est devenue jury à son tour.
Ensuite, Mme Munier et Sébastien Gergadier, de l’Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles exerçant en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles, ont présenté le métier d’ingénieur, un métier passionnant qui a de l’avenir. Aéronautique, génie civil, télécommunications, écologie, médical… Les domaines sont aussi variés que passionnants. 10 000 ingénieurs manquent chaque année en France et les filles ne représentent que 20% du total.
Les lauréats ont été récompensés pour leur travail, la clarté de leurs explications, leur qualité d’orateur etc. Félicitations à tous les élèves !

Belle mobilisation pour organiser le Defitec
Heureuse du succès de ce concours, Mme Esch, professeur de technologie au collège Anne Frank et vice-présidente de l’association ASSETEC,(association pour l’enseignement de la technologie) a remercié les membres du jury, les élèves et leurs professeurs.

Pour en savoir plus :
http://www.upsti.fr/ Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles exerçant en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles
http://www.femmes-ingenieurs.org/ Association des femmes ingénieurs
http://www.arts-et-metiers.asso.fr/page/article/id/110-l-association-du-fer-au-savoir Fondation sous égide de la Fondation Arts et Métiers.
http://assetec.net/ Association pour l’enseignement de la technologie.

 
 
Dernière mise à jour :
mercredi 30 novembre 2016