L’intérêt des concours en Technologie

Par : Jean Cliquet
Article de Denis Pichot Coordinateur du GREID Techno

De nombreux concours destinés aux élèves de collèges voient le jour régulièrement. Il en existe dans tous les domaines dont de nombreux recouvrent des thèmes et des compétences abordés en cours de Technologie. Que peut apporter la participation à ces concours en termes de bénéfice pédagogique ? Quelles sont les compétences qui peuvent êtres travaillées en cours et durant la participation au concours ? Quels sont les apports pour la discipline ? Quels sont les écueils à éviter ?
Nous avons essayé d’apporter quelques réponses à ces questions et donné, ci-dessous, des exemples de concours en rapport avec la Technologie.

Le plan pour les sciences et technologies lancé, le 31 janvier 2011, par le ministre chargé de l’éducation, cite nommément les concours BATISSIELhttp://eduscol.education.fr/sti/dom..., Course en Cours et C-Génial mais il en existe d’autres que nous vous présentons ci-dessous : Batissiel ; .CAPEB ; Castor informatique ; Concours jeux vidéo de l’académie de Créteil ; Cybertech ; DEFITEC  ; Imaginons le transport du futur ; Je filme le métier qui me plait ; Les plastiques en débat ; Ma pierre à l’édifice ; Planète sciences « Les Trophées de robotique » ; Planète Sciences - First LEGO League ; Onisep AGEFA PME ; Onisep Syntec collège ; Rob’OK.

VOIR DESCRIPTION DE TOUS CES CONCOURS CI-DESSOUS

Les apports des concours
Les avantages de la participation à un concours peuvent êtres nombreux, ils peuvent se situer à plusieurs niveaux.
Tout d’abord durant le cours de technologie lui-même, la participation à un concours permet de soumettre aux élèves un problème réel, accessible, identifiable et attractif. La problématique est réelle et cohérente car les objectifs et les échéances sont clairement définis dès le départ par le règlement du concours et les élèves sont conscients qu’ils vont devoir présenter réellement leur production devant un vrai jury ou d’autres élèves dans un lieu différent du collège. Ce n’est plus seulement un exercice abstrait mais une production réelle qui sera présentée et évaluée par des personnes extérieures au collège, comparée à des productions similaires réalisées par d’autres élèves. Le problème parait accessible car il existe pour la plupart des concours des témoignages et des ressources sur les réalisations des éditions précédentes qui permettent d’évaluer l’ampleur et la complexité du travail à accomplir et d’apprécier les productions et les solutions déjà proposées et ainsi de mettre les élèves en confiance par rapport à leurs propre capacités. Ces ressources rendent aussi le problème facilement identifiable car elles montrent l’obstacle à franchir et permettent d’éviter toute ambigüité. Le concours est aussi attractif car la notion de défi est très porteuse pour des élèves de collèges et permet souvent d’obtenir de leur part une implication accrue dans le projet. Cette implication permet parfois à certains élèves de s’épanouir et les cas sont nombreux d’élèves en « difficultés » qui grâce à leur participation à un concours se sont révélés et ont trouvés leur voie soit qu’ils aient regagnés le camp des bons élèves (dont la notion reste toujours à définir) soit qu’ils aient envisagés une voie d’orientation.
Pour le travail des compétences importantes à la discipline comme la planification et le respect des échéances, la participation à un concours donne du sens à cette réflexion. La répartition des tâches et le travail de groupe se trouvent aussi pleinement justifiés. Des compétences du socle commun comme l’autonomie ou la maitrise de la langue lors de la restitution écrite ou la préparation et la réalisation d’une présentation orale sont aussi largement mises en œuvre. Le travail transversal avec d’autres disciplines prend alors davantage de sens. Quant à l’utilisation d’outils de communications informatiques ou de gestion d’informations et de projet comme les ENT leur utilité devient évidente.
La participation à un concours comporte des avantages lors du concours lui-même. En effet, si la perspective d’une sortie est toujours très attractive pour les élèves, le fait de se déplacer hors du collège pour participer à ce genre d’événement à tendance à souder le groupe et à augmenter encore la motivation. Mais c’est aussi l’occasion d’une rencontre avec d’autres élèves, d’un autre milieu social ou d’une autre région, qui ont travaillé sur le même problème ce qui fait un point commun autour duquel tout le monde peut se retrouver. Ce genre de rencontre apporte des notions de respect des autres et de leur travail et c’est une expérience de vie dont la plupart des élèves se souviennent pendant des années.
Enfin la participation aux concours permet de donner une bonne image à la discipline au sein du collège auprès des collègues et de l’administration car les projets sont visibles. L’utilisation de matériel spécifique est alors plus facile à justifier. L’image de la discipline est aussi rehaussée auprès des autres élèves car la participation aux concours finit par être connue et reconnue. Au-delà de la discipline l’image de l’établissement peut être valorisée auprès des parents et des collectivités locales.

Les pièges à éviter

Le principal écueil à éviter est de considérer le concours comme une finalité et non plus comme un moyen au service des apprentissages exigibles. Comme tous les autres supports, il n’est qu’un prétexte pour faire passer des compétences disciplinaires ou en rapport avec le socle commun de compétences. Le plus difficile est sans doute qu’il faut être capable, et ceci en début d’année, de jauger sa classe pour que la charge de travail ne dépasse pas la capacité des élèves. Il vaut mieux un projet moins ambitieux mais fini qu’un chantier dont on ne verra jamais le bout. Il faut aussi faire admettre aux élèves que tous les projets n’aboutiront pas forcément et qu’une solution prévue au départ peut aboutir à une impasse. Mener un projet c’est aussi s’adapter et recommencer. L’enseignant doit aussi être prudent et résister à la tentation : le projet doit rester celui des élèves et les solutions qu’ils proposent peuvent être bien meilleurs que celles qui seraient imposées par le professeur.

Les concours
Voici quelques exemples de concours qui sont soit nationaux soit limités à l’académie de Créteil. Il en existe de nombreux autres dans différentes académies.

Batissiel
Organisateur : partenariat entre le Ministère de l’Éducation Nationale, la Fondation Ecole Française du Béton, la Fédération Française du Bâtiment et la Fédération Nationale des Travaux Publics.
Niveau concerné :
- Batissiel « 5e » : les travaux réalisés doivent être en lien direct avec le programme de technologie de cette classe (domaine d’application : « habitat et ouvrages ») ;
- Batissiel « 3e » : le projet réalisé doit être en lien direct avec le programme de technologie de cette classe (domaine(s) d’application retenu(s) : « habitat et ouvrages » et/ou « confort et domotique ») ;
- Batissiel « Professionnel » la réalisation est menée dans le cadre d’une classe de SEGPA ou d’un enseignement du module de Découverte Professionnelle 6 heures ou d’une classe de troisième « prépa pro ».
Lieu du concours : il comporte des sélections académiques et une finale nationale. Le jury académique désigne une équipe d’élèves de chaque catégorie qui participera à la finale nationale.
Description : ce concours se réfère à un bâtiment ou à un ouvrage de travaux publics. Il permet aux élèves de comprendre le projet, de sa conception à sa réalisation, voire sa maintenance ou sa déconstruction. Une réalisation collective est menée par les élèves de façon autonome et créative, en collaboration éventuelle avec un partenaire. Ils conçoivent et réalisent un ou plusieurs objets techniques (élément d’ouvrage ou maquette…). Ces réalisations doivent permettre de montrer les relations entre les fonctions, les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues lors de la conception. Une attention particulière doit être portée sur les problèmes liés au développement durable, au confort et à l’aménagement urbain, à l’étude des matériaux et à la gestion des énergies dans les objets techniques réels de l’environnement de l’élève.
Lien : http://ww2.ac-poitiers.fr/rnrtechno/spip.php?article134

CAPEB
Organisateur : organisé par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), avec le soutien du Ministère de la Solidarité et de la Cohésion sociale, du Ministère de l’Éducation nationale, de PRO BTP et la Mutuelle Nationale de Retraite des Artisans (MNRA).
Niveau concerné : Il s’adresse aux élèves de troisième dans le cadre de l’option facultative de découverte professionnelle ou de la séquence d’observation.
Lieu du concours : concours national.
Description : le thème est l’accès des femmes aux métiers du bâtiment. Les projets présentés doivent prendre la forme d’une contribution écrite ou filmée, à partir de témoignages, d’enquêtes, ou d’études auprès des différents acteurs concernés par les sujets de l’emploi et de l’égalité professionnelle et du développement durable.
Lien : www.capeb.fr/actualites/et-toi-tu-les-vois-comment-les-metiers-du-batiment-en-2025-.html

Castor informatique
Organisateur : le concours est co-organisé par un comité de 9 membres issus de l’enseignement secondaire et supérieur, de la recherche et du monde associatif.
Niveau concerné : Le concours comporte quatre niveaux (6e-5e / 4e-3e / 2nd / 1ère-Terminale).
Lieu du concours : concours international. Postes informatiques du collège.
Description : Il couvre divers aspects de l’informatique : information et représentation, pensée algorithmique, utilisation des applications, structures de données, jeux de logique, informatique et société. Il est déjà organisé dans 14 pays européens qui partagent une banque commune d’exercices. Entièrement gratuit, il est organisé en salle informatique sous la supervision d’un enseignant ou l’élève aura 45 mn pour répondre à 15 questions. L’ensemble du concours est organisé sur une semaine et l’enseignant choisit le moment qui lui convient. La participation peut se faire en individuel ou par binôme et aucune connaissance préalable en informatique n’est requise.
Lien : http://castor-informatique.fr/

C Génial
Organisateur : le correspondant académique de « Sciences à l’Ecole ».
Niveau concerné : classes de collège.
Lieu du concours : le projet lauréat du premier prix d’une finale académique participe à la finale nationale.
Description : le concours « C.Génial – Collège » doit permettre aux collégiens de présenter tout projet relatif aux domaines scientifiques et techniques. Une mobilisation équivalente et significative des différentes disciplines scientifiques et technologiques (Maths, SPC, SVT, Technologie) autour d’une démarche de projet scientifique est attendue
Une sélection des projets au niveau de chaque académie, parmi toutes les candidatures reçues, par un comité de sélection (composé d’enseignants, d’IA-IPR, de scientifiques, d’ingénieurs)donnera lieu à une finale académique, réunissant les projets sélectionnés.
Critères de sélection
- Interdisciplinarité
- Problématique clairement énoncée
- Qualité du travail réalisé et de la présentation
- Compréhension véritable du sujet
- Maîtrise du vocabulaire scientifique et technique utilisé
- Structuration de l’exposé
- Qualité de la communication orale
- Dimension partenariale (laboratoires et entreprises notamment).
Lien : http://www.sciencesalecole.org/concours-nationaux/finale-nationale-des-concours-c-genial.html

Concours jeux vidéo de l’académie de Créteil
Organisateur : L’académie de Créteil – le pôle numérique et la DAAC
Niveau concerné : groupes d’élèves d’école, de collège et de lycée de l’académie de Créteil.
Lieu du concours : académie de Créteil.
Description : les participants devront imaginer et programmer un jeu vidéo en deux ou trois dimensions ayant pour objet « une situation en relation avec la vie de la classe, de l’établissement, le programme de l’année scolaire en cours ». Le thème choisi sera validé par l’équipe pédagogique référente.
Le projet comprendra cinq volets :
- une fiche de présentation de la démarche d’élaboration du jeu avec une répartition des rôles dans l’équipe projet et l’historique des grandes étapes du projet ;
- un scénario (forme écrite du déroulé du jeu) et un story-board ;
- le dessin des personnages, des décors et l’environnement sonore du jeu ;
- une fiche guide synthétique présentant le jeu et ses règles à destination des joueurs ;
- le jeu réalisé et opérationnel.
Le projet de ce concours artistique et scientifique sera évalué selon les quatre critères suivants :
1. la qualité du scénario et du story-board (une attention toute particulière devra être portée sur la qualité de l’expression ainsi que sur l’orthographe et le respect de la grammaire) ;
2. la qualité artistique ;
3. l’interactivité, la jouabilité ;
4. la qualité de la programmation.
Seront pris en comptes, lors des choix, l’originalité du projet et du concept, la clarté des explications, la créativité et la qualité finale du jeu.
Lien : http://polenumerique.ac-creteil.fr/-Concours-evenements-

Course en cours
Organisateur : association « Course en cours ». De grandes entreprises : Dassault Systèmes et Renault sont associés au concours.
Niveau concerné : s’adresse plutôt aux élèves de 3e dans le cadre du projet.
Lieu du concours : finales académiques et une finale nationale.
Description : placés sous le tutorat d’étudiants du supérieur, les élèves doivent concevoir et réaliser un véhicule à l’échelle 1/14ème. Ils utilisent les mêmes outils et process que les professionnels de la course automobile (le logiciel Catia de Dassault System par exemple), Le véhicule parcourt une piste de 20m de long et se mesure à d’autres venus de toute la France. Les équipes font une soutenance de dossier devant un jury de professionnels. Les voitures sont propulsées par des moteurs électriques, boites de vitesse et batteries fournis par Renault. Les logiciels sont fournis par Dassault Système.
Lien : http://www.course-en-cours.com/

Cybertech
Organisateur : association « Cybertech ».
Niveau concerné : ce concours est ouvert en collège aux élèves de 3ème. Il peut également faire l’objet d’un AST ou d’un IDD.
Lieu du concours : les lauréats se retrouvent en finale nationale avec leurs homologues des quatre autres Cybertech régionaux. Depuis deux ans on note aussi la participation de l’Algérie.
Description : Il constitue le projet pour le programme de 3e. Les élèves, organisés en équipe, doivent concevoir et réaliser un engin autonome devant parcourir 4,80m +- 0,20m et s’arrêter seul. Le coût est limité et les solutions de pilotage à distance interdites. Un trophée est attribué à l’engin le plus rapide. Un jury composé par des représentants des élèves participants, de professeurs et de représentants d’associations élisent la meilleure solution dans différents domaines : originalité technique, esthétique, dossier technique, prise en compte du développement durable dès la conception. Cybertech n’est pas une compétition, tous les élèves repartent avec des lots identiques.
Contact : Cybertech.france@yahoo.fr

DEFITEC
Organisateur : association « DEFITEC ». Partenariat avec l’association « Du fer au savoir » (Arts et Métiers) et ASSETEC.
Niveau concerné : classe de 6e et écoles.
Lieu du concours : Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris.
Description : l’objectif principal de DEFITEC est de mettre en place la présentation par des élèves, devant un jury, des étapes de réalisation d’un projet collectif. Ce projet met en œuvre la démarche de résolution de problèmes et intègre différents moyens de communication :
- communication avec d’autres établissements scolaires.
- passage d’informations aux élèves de l’équipe ou de la classe.
- demande de sous-traitance…etc.
Les équipes qui intègrent au moins une classe de collège doivent obligatoirement travailler sur l’une des 2 maquettes imposées : la maquette du monte-charge ou la maquette du train.
Les équipes qui intègrent uniquement des écoles du primaire, travaillent pour cette année, obligatoirement sur les maquettes de balance et de zootrope.
- Dans un premier temps, présentation par l’équipe du travail réalisé durant l’année sous forme d’exposé oral devant un jury.
- Dans un second temps, l’ingéniosité des équipes sera mise en jeu par la réalisation d’un objet technique proposé par Arts et Métiers Paristech.
- Dans un troisième temps, présentation en amphithéâtre par les équipes sélectionnées le matin.
DEFITEC a reçu le Grand Prix de la Ligue de l’Enseignement lors du 2ème Forum des Enseignants Innovantes et de l’Innovation.
Lien : http://assetec.net/spip.php?rubrique58

Imaginons le transport du futur
Organisateur : EADS
Niveau concerné : réservé aux classes de 6e, 5e et 4e de collèges, notamment d’établissements en zone sensible, appartenant au Réseau Ambition Réussite (R.A.R.) ou au dispositif E.C.L.A.I.R.
Lieu du concours : situés dans les régions d’implantation des sites du Groupe EADS. Ce concours concerne les académies de Bordeaux, Créteil, Marseille, Nantes, Toulouse et Versailles. Sur la base du volontariat de chefs d’établissements et d’enseignants, chaque académie doit proposer à la Fondation d’entreprise EADS quatre classes.
Description : ce concours propose aux collégiens d’aborder les sciences différemment et de se mettre dans la peau d’ingénieurs en concevant collectivement un projet de transport du futur. Chaque classe participante a pour objectif de réfléchir sur le véhicule du futur aérien et/ou spatial en matière de sécurité, rapidité, confort, respect de l’environnement… Sa mission est de concevoir ce véhicule en faisant le choix de sa forme, de ses matériaux, de son mode de propulsion et de l’énergie utilisée.
Chaque classe participante s’engage à produire collectivement et en format numérique :
un ou une série de visuels (dessins artistiques ou techniques, images numériques, maquette, etc) représentant le projet de la classe, une note d’accompagnement d’une dizaine de pages de format A4 décrivant le projet (type de transport, énergie, matériaux, fonctionnement...) expliquant les raisons des choix retenus (argumentaire)et présentant l’équipe et la démarche du projet, une actualisation de son blog de classe (mis à sa disposition par la Fondation) au minimum une fois par mois et plus régulièrement si elle le souhaite pendant toute la durée de l’opération.
Lien : http://www.mob-e3.com

Je filme le métier qui me plait
Organisateur : leCanaldesMetiers.tv et Euro-France Médias
Niveau concerné : particulièrement adapté pour les 3e option découverte professionnelle.
Lieu du concours : concours national.
Description : réalisation d’un clip vidéo de 3 minutes pour présenter un métier. C’est l’occasion de découvrir les métiers du cinéma et les différentes étapes d’élaboration d’un film.
Tous les métiers, toutes les organisations peuvent faire l’objet de la réalisation d’un film, sous le contrôle d’un référent enseignant, animateur, formateur, maître de stage..., porteur du projet pédagogique.
Les films faisant partie de la sélection officielle pourront être nominés pour la finale. Parmi les films nominés, certains se verront décerner un CLAP. Ils pourront être largement diffusés : TV, sur les sites de certains partenaires, Internet, sur leCanaldesMetiers.tv mais aussi sur différentes chaînes vidéos web animées par leCanaldesMetiers.tv. Chaque établissement recevra un diplôme. Chaque élève ayant participé à la réalisation d’un film recevra sa carte de reporter pour mention sur son CV.
Lien : http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/

Les plastiques en débat
Organisateur : « PlasticsEurope » est une organisation professionnelle européenne qui regroupe les fabricants de matières plastiques.
Niveau concerné : ouvert aux élèves de 3ème.
Lieu du concours : Conseil Économique, Social et Environnemental de Paris
Description : le concours invite les élèves à approfondir leurs connaissances techniques et scientifiques tout en confrontant leurs idées sur le rôle de ces matériaux dans notre mode de vie.
L’usage des plastiques, aujourd’hui et demain, ouvre un large champ de recherches, de réflexions et de débats pour les élèves. Ce concours permet de faire le lien entre la culture scientifique et l’apprentissage de la citoyenneté. Privilégiant la réflexion collective, elle vise à sélectionner 50 collégiens issus des 25 meilleures équipes en vue de participer, le 2 avril 2012 au Grand Débat. Pour figurer parmi les finalistes et désigner ses représentants au Grand Débat chaque équipe doit réaliser un dossier argumenté (5 pages maximum) traitant de l’impact des plastiques sur l’environnement et le déposer, avant le 3 février 2012 à minuit, sur le site.
Les élèves peuvent aussi, s’ils le souhaitent, compléter leur dossier avec une séquence audio ou vidéo (de 5 minutes maximum).
Lien : http://www.plasticseurope.fr/centre-dinformations/actualites/les-plastiques-en-debat-finale-le-2-avril-2012-a-paris.aspx

Ma pierre à l’édifice
Organisateur : Dassault Systèmes avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale et L’Observatoire du Patrimoine Religieux.
Niveau concerné : élèves de la 5e à la 2nd.
Lieu du concours : concours national.
Description : les élèves étudient en détail des édifices publics du patrimoine architectural français pour produire et partager sur internet leur modélisation en 3 dimensions (3D).
Les projets récompensés associent les disciplines scolaires (histoire et géographie, mathématiques, français, etc.), l’histoire des arts et les Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) dans un même regard sur le patrimoine de proximité.
« Ma pierre à l’édifice » sensibilise ainsi à toutes les facettes du patrimoine, encourage les vocations scientifiques et technologiques et favorise la découverte de nouvelles méthodes collaboratives de modélisation informatique, par une véritable pratique de l’histoire des arts. Pluridisciplinaire.
Lien : http://academy.3ds.com/go/mpae/

Planète sciences « Les Trophées de robotique »
Organisateur : association « Planète science ».
Niveau concerné : équipes de jeunes participants (7 à 18 ans).
Lieu du concours : 7 rencontres régionales organisées par les délégations régionales de Planète Sciences : Picardie/Nord Pas-de-Calais, Ile-de-France, Bretagne, Sarthe, Midi-Pyrénées, Méditerranée, Rhône. Finale nationale puis finale européenne .
Description : ce sont des défis scientifiques et techniques qui proposent à des équipes de 2 jeunes minimum (1 pilote et 1 co-pilote) encadrés par un animateur ou un adulte responsable de l’équipe, de créer un robot filoguidé afin de découvrir, de façon ludique et pédagogique, les domaines de la robotique : mécanique, électricité, informatique et électronique.
Pendant 6 mois, les équipes doivent concevoir, construire un robot suivant un règlement original et ainsi mener leur projet à terme. Le règlement se renouvelle chaque année et un nouveau thème y est abordé. Il est, généralement, présenté fin septembre-début octobre lors de la rentrée de la Robotique du secteur, point de départ du projet pour l’année. Les équipes peuvent, ensuite, valoriser et analyser leur travail pendant les rencontres durant lesquelles elles disputent des matchs. Ces derniers durent, chacun, 1 minute 30s au cours desquels plusieurs actions, de niveau de difficultés différentes, sont à réaliser par les robots pilotés.
C’est accessible :
- à tous initiés ou novices dans le domaine de la robotique
- aux inventifs, créatifs, imaginatifs de tous bords
- à tous les jeunes passionnés de robotique

Lien : http://www.planete-sciences.org/robot/index.php?section=pages&pageid=84

Planète Sciences - First LEGO League
Organisateur : association « Planète science » et First LEGO League.
Niveau concerné : ouvert aux jeunes de 10 à 16 ans.
Lieu du concours : concours international.
Description : les élèves doivent réfléchir à la thématique imposée en travaillant sur un dossier de recherche, ils doivent réaliser et programmer un robot LEGO MINDSTORMS constitué de briques LEGO "intelligentes" (dotées de capteurs et automatismes), capable de mener à bien une série d’épreuves dans un temps limité.
Une seule équipe par structure est autorisée à participer à cette rencontre car les places sont limitées à 38 équipes. Actuellement les structures reconnues sont les établissements scolaires, les clubs indépendants, les associations et les centres de loisirs. Une ville entière, par exemple, ne peut pas être considérée comme une structure. Une équipe est constituée par un groupe de jeunes (au maximum 10 participants par équipe) qui peut être encadrée par un adulte. Un jeune ne peut pas faire partie de plusieurs équipes.
Au bout de huit semaines minimum de réalisation, les équipes se rencontrent lors de tournois nationaux et/ou internationaux durant lesquels 4 axes sont évalués : conception et programmation du robot, projet de recherche, travail en équipe, et match.
Pour cette édition 2011-2012, les participants vont explorer le sujet de la sécurité alimentaire et examiner les différents points facteurs de contamination que notre nourriture peut rencontrer (exposition aux insectes et aux animaux, aux transformations non stériles, aux préparations et entreposages insalubres) et trouver les façons d’empêcher ou de lutter contre ces contaminants.
Dans ce Food Factor Challenge, les équipes vont construire, tester et programmer un robot autonome utilisant les LEGO MINDSTORMS NXT afin de résoudre une série de missions sur le thème et rechercher, acquérir et partager leurs solutions innovantes sur la sécurité alimentaire qui seront présentées devant un jury.
Lien : http://www.planete-sciences.org/robot/index.php?section=pages&pageid=105

Onisep AGEFA PME
Organisateur : Onisep et AGEFA PME (association de gestion des formations en alternance pour les petites et moyennes entreprises).
Niveau concerné : classes de collèges, de lycées et de CFA.
Lieu du concours : le concours est ouvert à des classes de pays étrangers qui seront récompensées par des prix internationaux.
Description : Il vise à renforcer le lien entre la découverte des métiers, les enseignements disciplinaires et l’entreprise, il s’inscrit dans le parcours de découverte des métiers et des formations.
L’objectif est de comprendre que la conception, la fabrication et la commercialisation d’un nouveau produit ou d’un nouveau service s’inscrivent dans un projet d’entreprise qui prend en compte les besoins des consommateurs, en s’adaptant aux demandes locales.
Il faut réaliser un document numérique à partir d’un cas concret sur la façon dont une entreprise étudie le marché et la concurrence préalablement à la commercialisation d’un produit ou d’un service. Ce document prendra en compte les différentes composantes historiques, économiques, culturelles ou sociales de la région ou du pays visé dont l’entreprise a besoin pour faire aboutir son projet. Pour les soutenir dans leur projet, les participants pourront s’appuyer sur les relais CGPME locaux pour le choix de l’entreprise. Pour mener à bien ce projet, le travail sera mené en équipe. S’associeront dans cette équipe, aux côtés des représentants de l’entreprise, des enseignants de français, langues, histoire-géographie, économie, enseignements technologiques et professionnels.
Le document numérique sera composé de différents médias parmi : textes, photos, vidéo, son, graphiques… Il devra être réalisé collectivement par un groupe de 10 élèves, il pourra être en français, en anglais, en allemand, en italien ou en espagnol.
Lien : http://www.onisep.fr/concours/b2i_college/

Onisep Syntec collège
Organisateur : Onisep en partenariat avec des branches professionnelles.
Niveau concerné : Collège et Lycée.
Lieu du concours : concours national.
Description : ce concours propose aux élèves de découvrir concrètement les métiers du numérique, il contribue au parcours de découverte des métiers et des formations au collège. Chaque classe participant au concours produira et enverra, par courrier électronique, un « support numérique » qui décrira un métier de l’informatique dans son contexte, si possible dans un secteur d’activité en lien avec les enseignements disciplinaires.
« Sur un support numérique, présentez un métier de l’informatique dans son environnement, en vous appuyant sur des contacts avec des professionnels. »
Le support numérique, destiné à être visionné par des élèves de classe de 4e et de 3e, comportera du texte, des photos, des graphiques et éventuellement du son et de la vidéo. Il devra être réalisé collectivement, par toute la classe ou un groupe d’élèves. Il pourra être réalisé totalement ou partiellement en langue étrangère.
Lien : http://www.onisep.fr/Concours/Concours-Syntec-4e-et-3e-de-college

Rob’OK
Organisateur : équipe Rob’OK
Niveau concerné : classe de 3ème.
Lieu du concours : académie de Créteil.
Description : Il s’agit de concevoir et réaliser des robots simulant des joueurs de hockey. Les engins sont radiocommandés et utilisent des servomoteurs pour leur déplacement et le lancement du palet.
Le projet est adapté à la classe de 3ème. Les robots participent à plusieurs épreuves : Match (on défie un autre robot, il s’agit de marquer des buts sur une piste préfabriquée) , lancer de palet (distance), slalom (contre la montre individuel sur une piste préfabriquée), dossier technique évalué par un jury, esthétique (un jury évalue les efforts dans ce domaine).
Les élèves ont à leur disposition les moteurs et la radiocommande, Ils doivent concevoir châssis et carrosserie ainsi que le mode de lancer du palet.
Lien : http://www.robok.fr/

Cette liste n’est pas exhaustive et de nombreux projets de concours sont actuellement en préparation.

 
 

L’intérêt des concours en Technologie

Par : Jean Cliquet
Article de Denis Pichot Coordinateur du GREID Techno

De nombreux concours destinés aux élèves de collèges voient le jour régulièrement. Il en existe dans tous les domaines dont de nombreux recouvrent des thèmes et des compétences abordés en cours de Technologie. Que peut apporter la participation à ces concours en termes de bénéfice pédagogique ? Quelles sont les compétences qui peuvent êtres travaillées en cours et durant la participation au concours ? Quels sont les apports pour la discipline ? Quels sont les écueils à éviter ?
Nous avons essayé d’apporter quelques réponses à ces questions et donné, ci-dessous, des exemples de concours en rapport avec la Technologie.

Le plan pour les sciences et technologies lancé, le 31 janvier 2011, par le ministre chargé de l’éducation, cite nommément les concours BATISSIELhttp://eduscol.education.fr/sti/dom..., Course en Cours et C-Génial mais il en existe d’autres que nous vous présentons ci-dessous : Batissiel ; .CAPEB ; Castor informatique ; Concours jeux vidéo de l’académie de Créteil ; Cybertech ; DEFITEC  ; Imaginons le transport du futur ; Je filme le métier qui me plait ; Les plastiques en débat ; Ma pierre à l’édifice ; Planète sciences « Les Trophées de robotique » ; Planète Sciences - First LEGO League ; Onisep AGEFA PME ; Onisep Syntec collège ; Rob’OK.

VOIR DESCRIPTION DE TOUS CES CONCOURS CI-DESSOUS

Les apports des concours
Les avantages de la participation à un concours peuvent êtres nombreux, ils peuvent se situer à plusieurs niveaux.
Tout d’abord durant le cours de technologie lui-même, la participation à un concours permet de soumettre aux élèves un problème réel, accessible, identifiable et attractif. La problématique est réelle et cohérente car les objectifs et les échéances sont clairement définis dès le départ par le règlement du concours et les élèves sont conscients qu’ils vont devoir présenter réellement leur production devant un vrai jury ou d’autres élèves dans un lieu différent du collège. Ce n’est plus seulement un exercice abstrait mais une production réelle qui sera présentée et évaluée par des personnes extérieures au collège, comparée à des productions similaires réalisées par d’autres élèves. Le problème parait accessible car il existe pour la plupart des concours des témoignages et des ressources sur les réalisations des éditions précédentes qui permettent d’évaluer l’ampleur et la complexité du travail à accomplir et d’apprécier les productions et les solutions déjà proposées et ainsi de mettre les élèves en confiance par rapport à leurs propre capacités. Ces ressources rendent aussi le problème facilement identifiable car elles montrent l’obstacle à franchir et permettent d’éviter toute ambigüité. Le concours est aussi attractif car la notion de défi est très porteuse pour des élèves de collèges et permet souvent d’obtenir de leur part une implication accrue dans le projet. Cette implication permet parfois à certains élèves de s’épanouir et les cas sont nombreux d’élèves en « difficultés » qui grâce à leur participation à un concours se sont révélés et ont trouvés leur voie soit qu’ils aient regagnés le camp des bons élèves (dont la notion reste toujours à définir) soit qu’ils aient envisagés une voie d’orientation.
Pour le travail des compétences importantes à la discipline comme la planification et le respect des échéances, la participation à un concours donne du sens à cette réflexion. La répartition des tâches et le travail de groupe se trouvent aussi pleinement justifiés. Des compétences du socle commun comme l’autonomie ou la maitrise de la langue lors de la restitution écrite ou la préparation et la réalisation d’une présentation orale sont aussi largement mises en œuvre. Le travail transversal avec d’autres disciplines prend alors davantage de sens. Quant à l’utilisation d’outils de communications informatiques ou de gestion d’informations et de projet comme les ENT leur utilité devient évidente.
La participation à un concours comporte des avantages lors du concours lui-même. En effet, si la perspective d’une sortie est toujours très attractive pour les élèves, le fait de se déplacer hors du collège pour participer à ce genre d’événement à tendance à souder le groupe et à augmenter encore la motivation. Mais c’est aussi l’occasion d’une rencontre avec d’autres élèves, d’un autre milieu social ou d’une autre région, qui ont travaillé sur le même problème ce qui fait un point commun autour duquel tout le monde peut se retrouver. Ce genre de rencontre apporte des notions de respect des autres et de leur travail et c’est une expérience de vie dont la plupart des élèves se souviennent pendant des années.
Enfin la participation aux concours permet de donner une bonne image à la discipline au sein du collège auprès des collègues et de l’administration car les projets sont visibles. L’utilisation de matériel spécifique est alors plus facile à justifier. L’image de la discipline est aussi rehaussée auprès des autres élèves car la participation aux concours finit par être connue et reconnue. Au-delà de la discipline l’image de l’établissement peut être valorisée auprès des parents et des collectivités locales.

Les pièges à éviter

Le principal écueil à éviter est de considérer le concours comme une finalité et non plus comme un moyen au service des apprentissages exigibles. Comme tous les autres supports, il n’est qu’un prétexte pour faire passer des compétences disciplinaires ou en rapport avec le socle commun de compétences. Le plus difficile est sans doute qu’il faut être capable, et ceci en début d’année, de jauger sa classe pour que la charge de travail ne dépasse pas la capacité des élèves. Il vaut mieux un projet moins ambitieux mais fini qu’un chantier dont on ne verra jamais le bout. Il faut aussi faire admettre aux élèves que tous les projets n’aboutiront pas forcément et qu’une solution prévue au départ peut aboutir à une impasse. Mener un projet c’est aussi s’adapter et recommencer. L’enseignant doit aussi être prudent et résister à la tentation : le projet doit rester celui des élèves et les solutions qu’ils proposent peuvent être bien meilleurs que celles qui seraient imposées par le professeur.

Les concours
Voici quelques exemples de concours qui sont soit nationaux soit limités à l’académie de Créteil. Il en existe de nombreux autres dans différentes académies.

Batissiel
Organisateur : partenariat entre le Ministère de l’Éducation Nationale, la Fondation Ecole Française du Béton, la Fédération Française du Bâtiment et la Fédération Nationale des Travaux Publics.
Niveau concerné :
- Batissiel « 5e » : les travaux réalisés doivent être en lien direct avec le programme de technologie de cette classe (domaine d’application : « habitat et ouvrages ») ;
- Batissiel « 3e » : le projet réalisé doit être en lien direct avec le programme de technologie de cette classe (domaine(s) d’application retenu(s) : « habitat et ouvrages » et/ou « confort et domotique ») ;
- Batissiel « Professionnel » la réalisation est menée dans le cadre d’une classe de SEGPA ou d’un enseignement du module de Découverte Professionnelle 6 heures ou d’une classe de troisième « prépa pro ».
Lieu du concours : il comporte des sélections académiques et une finale nationale. Le jury académique désigne une équipe d’élèves de chaque catégorie qui participera à la finale nationale.
Description : ce concours se réfère à un bâtiment ou à un ouvrage de travaux publics. Il permet aux élèves de comprendre le projet, de sa conception à sa réalisation, voire sa maintenance ou sa déconstruction. Une réalisation collective est menée par les élèves de façon autonome et créative, en collaboration éventuelle avec un partenaire. Ils conçoivent et réalisent un ou plusieurs objets techniques (élément d’ouvrage ou maquette…). Ces réalisations doivent permettre de montrer les relations entre les fonctions, les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues lors de la conception. Une attention particulière doit être portée sur les problèmes liés au développement durable, au confort et à l’aménagement urbain, à l’étude des matériaux et à la gestion des énergies dans les objets techniques réels de l’environnement de l’élève.
Lien : http://ww2.ac-poitiers.fr/rnrtechno/spip.php?article134

CAPEB
Organisateur : organisé par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), avec le soutien du Ministère de la Solidarité et de la Cohésion sociale, du Ministère de l’Éducation nationale, de PRO BTP et la Mutuelle Nationale de Retraite des Artisans (MNRA).
Niveau concerné : Il s’adresse aux élèves de troisième dans le cadre de l’option facultative de découverte professionnelle ou de la séquence d’observation.
Lieu du concours : concours national.
Description : le thème est l’accès des femmes aux métiers du bâtiment. Les projets présentés doivent prendre la forme d’une contribution écrite ou filmée, à partir de témoignages, d’enquêtes, ou d’études auprès des différents acteurs concernés par les sujets de l’emploi et de l’égalité professionnelle et du développement durable.
Lien : www.capeb.fr/actualites/et-toi-tu-les-vois-comment-les-metiers-du-batiment-en-2025-.html

Castor informatique
Organisateur : le concours est co-organisé par un comité de 9 membres issus de l’enseignement secondaire et supérieur, de la recherche et du monde associatif.
Niveau concerné : Le concours comporte quatre niveaux (6e-5e / 4e-3e / 2nd / 1ère-Terminale).
Lieu du concours : concours international. Postes informatiques du collège.
Description : Il couvre divers aspects de l’informatique : information et représentation, pensée algorithmique, utilisation des applications, structures de données, jeux de logique, informatique et société. Il est déjà organisé dans 14 pays européens qui partagent une banque commune d’exercices. Entièrement gratuit, il est organisé en salle informatique sous la supervision d’un enseignant ou l’élève aura 45 mn pour répondre à 15 questions. L’ensemble du concours est organisé sur une semaine et l’enseignant choisit le moment qui lui convient. La participation peut se faire en individuel ou par binôme et aucune connaissance préalable en informatique n’est requise.
Lien : http://castor-informatique.fr/

C Génial
Organisateur : le correspondant académique de « Sciences à l’Ecole ».
Niveau concerné : classes de collège.
Lieu du concours : le projet lauréat du premier prix d’une finale académique participe à la finale nationale.
Description : le concours « C.Génial – Collège » doit permettre aux collégiens de présenter tout projet relatif aux domaines scientifiques et techniques. Une mobilisation équivalente et significative des différentes disciplines scientifiques et technologiques (Maths, SPC, SVT, Technologie) autour d’une démarche de projet scientifique est attendue
Une sélection des projets au niveau de chaque académie, parmi toutes les candidatures reçues, par un comité de sélection (composé d’enseignants, d’IA-IPR, de scientifiques, d’ingénieurs)donnera lieu à une finale académique, réunissant les projets sélectionnés.
Critères de sélection
- Interdisciplinarité
- Problématique clairement énoncée
- Qualité du travail réalisé et de la présentation
- Compréhension véritable du sujet
- Maîtrise du vocabulaire scientifique et technique utilisé
- Structuration de l’exposé
- Qualité de la communication orale
- Dimension partenariale (laboratoires et entreprises notamment).
Lien : http://www.sciencesalecole.org/concours-nationaux/finale-nationale-des-concours-c-genial.html

Concours jeux vidéo de l’académie de Créteil
Organisateur : L’académie de Créteil – le pôle numérique et la DAAC
Niveau concerné : groupes d’élèves d’école, de collège et de lycée de l’académie de Créteil.
Lieu du concours : académie de Créteil.
Description : les participants devront imaginer et programmer un jeu vidéo en deux ou trois dimensions ayant pour objet « une situation en relation avec la vie de la classe, de l’établissement, le programme de l’année scolaire en cours ». Le thème choisi sera validé par l’équipe pédagogique référente.
Le projet comprendra cinq volets :
- une fiche de présentation de la démarche d’élaboration du jeu avec une répartition des rôles dans l’équipe projet et l’historique des grandes étapes du projet ;
- un scénario (forme écrite du déroulé du jeu) et un story-board ;
- le dessin des personnages, des décors et l’environnement sonore du jeu ;
- une fiche guide synthétique présentant le jeu et ses règles à destination des joueurs ;
- le jeu réalisé et opérationnel.
Le projet de ce concours artistique et scientifique sera évalué selon les quatre critères suivants :
1. la qualité du scénario et du story-board (une attention toute particulière devra être portée sur la qualité de l’expression ainsi que sur l’orthographe et le respect de la grammaire) ;
2. la qualité artistique ;
3. l’interactivité, la jouabilité ;
4. la qualité de la programmation.
Seront pris en comptes, lors des choix, l’originalité du projet et du concept, la clarté des explications, la créativité et la qualité finale du jeu.
Lien : http://polenumerique.ac-creteil.fr/-Concours-evenements-

Course en cours
Organisateur : association « Course en cours ». De grandes entreprises : Dassault Systèmes et Renault sont associés au concours.
Niveau concerné : s’adresse plutôt aux élèves de 3e dans le cadre du projet.
Lieu du concours : finales académiques et une finale nationale.
Description : placés sous le tutorat d’étudiants du supérieur, les élèves doivent concevoir et réaliser un véhicule à l’échelle 1/14ème. Ils utilisent les mêmes outils et process que les professionnels de la course automobile (le logiciel Catia de Dassault System par exemple), Le véhicule parcourt une piste de 20m de long et se mesure à d’autres venus de toute la France. Les équipes font une soutenance de dossier devant un jury de professionnels. Les voitures sont propulsées par des moteurs électriques, boites de vitesse et batteries fournis par Renault. Les logiciels sont fournis par Dassault Système.
Lien : http://www.course-en-cours.com/

Cybertech
Organisateur : association « Cybertech ».
Niveau concerné : ce concours est ouvert en collège aux élèves de 3ème. Il peut également faire l’objet d’un AST ou d’un IDD.
Lieu du concours : les lauréats se retrouvent en finale nationale avec leurs homologues des quatre autres Cybertech régionaux. Depuis deux ans on note aussi la participation de l’Algérie.
Description : Il constitue le projet pour le programme de 3e. Les élèves, organisés en équipe, doivent concevoir et réaliser un engin autonome devant parcourir 4,80m +- 0,20m et s’arrêter seul. Le coût est limité et les solutions de pilotage à distance interdites. Un trophée est attribué à l’engin le plus rapide. Un jury composé par des représentants des élèves participants, de professeurs et de représentants d’associations élisent la meilleure solution dans différents domaines : originalité technique, esthétique, dossier technique, prise en compte du développement durable dès la conception. Cybertech n’est pas une compétition, tous les élèves repartent avec des lots identiques.
Contact : Cybertech.france@yahoo.fr

DEFITEC
Organisateur : association « DEFITEC ». Partenariat avec l’association « Du fer au savoir » (Arts et Métiers) et ASSETEC.
Niveau concerné : classe de 6e et écoles.
Lieu du concours : Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris.
Description : l’objectif principal de DEFITEC est de mettre en place la présentation par des élèves, devant un jury, des étapes de réalisation d’un projet collectif. Ce projet met en œuvre la démarche de résolution de problèmes et intègre différents moyens de communication :
- communication avec d’autres établissements scolaires.
- passage d’informations aux élèves de l’équipe ou de la classe.
- demande de sous-traitance…etc.
Les équipes qui intègrent au moins une classe de collège doivent obligatoirement travailler sur l’une des 2 maquettes imposées : la maquette du monte-charge ou la maquette du train.
Les équipes qui intègrent uniquement des écoles du primaire, travaillent pour cette année, obligatoirement sur les maquettes de balance et de zootrope.
- Dans un premier temps, présentation par l’équipe du travail réalisé durant l’année sous forme d’exposé oral devant un jury.
- Dans un second temps, l’ingéniosité des équipes sera mise en jeu par la réalisation d’un objet technique proposé par Arts et Métiers Paristech.
- Dans un troisième temps, présentation en amphithéâtre par les équipes sélectionnées le matin.
DEFITEC a reçu le Grand Prix de la Ligue de l’Enseignement lors du 2ème Forum des Enseignants Innovantes et de l’Innovation.
Lien : http://assetec.net/spip.php?rubrique58

Imaginons le transport du futur
Organisateur : EADS
Niveau concerné : réservé aux classes de 6e, 5e et 4e de collèges, notamment d’établissements en zone sensible, appartenant au Réseau Ambition Réussite (R.A.R.) ou au dispositif E.C.L.A.I.R.
Lieu du concours : situés dans les régions d’implantation des sites du Groupe EADS. Ce concours concerne les académies de Bordeaux, Créteil, Marseille, Nantes, Toulouse et Versailles. Sur la base du volontariat de chefs d’établissements et d’enseignants, chaque académie doit proposer à la Fondation d’entreprise EADS quatre classes.
Description : ce concours propose aux collégiens d’aborder les sciences différemment et de se mettre dans la peau d’ingénieurs en concevant collectivement un projet de transport du futur. Chaque classe participante a pour objectif de réfléchir sur le véhicule du futur aérien et/ou spatial en matière de sécurité, rapidité, confort, respect de l’environnement… Sa mission est de concevoir ce véhicule en faisant le choix de sa forme, de ses matériaux, de son mode de propulsion et de l’énergie utilisée.
Chaque classe participante s’engage à produire collectivement et en format numérique :
un ou une série de visuels (dessins artistiques ou techniques, images numériques, maquette, etc) représentant le projet de la classe, une note d’accompagnement d’une dizaine de pages de format A4 décrivant le projet (type de transport, énergie, matériaux, fonctionnement...) expliquant les raisons des choix retenus (argumentaire)et présentant l’équipe et la démarche du projet, une actualisation de son blog de classe (mis à sa disposition par la Fondation) au minimum une fois par mois et plus régulièrement si elle le souhaite pendant toute la durée de l’opération.
Lien : http://www.mob-e3.com

Je filme le métier qui me plait
Organisateur : leCanaldesMetiers.tv et Euro-France Médias
Niveau concerné : particulièrement adapté pour les 3e option découverte professionnelle.
Lieu du concours : concours national.
Description : réalisation d’un clip vidéo de 3 minutes pour présenter un métier. C’est l’occasion de découvrir les métiers du cinéma et les différentes étapes d’élaboration d’un film.
Tous les métiers, toutes les organisations peuvent faire l’objet de la réalisation d’un film, sous le contrôle d’un référent enseignant, animateur, formateur, maître de stage..., porteur du projet pédagogique.
Les films faisant partie de la sélection officielle pourront être nominés pour la finale. Parmi les films nominés, certains se verront décerner un CLAP. Ils pourront être largement diffusés : TV, sur les sites de certains partenaires, Internet, sur leCanaldesMetiers.tv mais aussi sur différentes chaînes vidéos web animées par leCanaldesMetiers.tv. Chaque établissement recevra un diplôme. Chaque élève ayant participé à la réalisation d’un film recevra sa carte de reporter pour mention sur son CV.
Lien : http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/

Les plastiques en débat
Organisateur : « PlasticsEurope » est une organisation professionnelle européenne qui regroupe les fabricants de matières plastiques.
Niveau concerné : ouvert aux élèves de 3ème.
Lieu du concours : Conseil Économique, Social et Environnemental de Paris
Description : le concours invite les élèves à approfondir leurs connaissances techniques et scientifiques tout en confrontant leurs idées sur le rôle de ces matériaux dans notre mode de vie.
L’usage des plastiques, aujourd’hui et demain, ouvre un large champ de recherches, de réflexions et de débats pour les élèves. Ce concours permet de faire le lien entre la culture scientifique et l’apprentissage de la citoyenneté. Privilégiant la réflexion collective, elle vise à sélectionner 50 collégiens issus des 25 meilleures équipes en vue de participer, le 2 avril 2012 au Grand Débat. Pour figurer parmi les finalistes et désigner ses représentants au Grand Débat chaque équipe doit réaliser un dossier argumenté (5 pages maximum) traitant de l’impact des plastiques sur l’environnement et le déposer, avant le 3 février 2012 à minuit, sur le site.
Les élèves peuvent aussi, s’ils le souhaitent, compléter leur dossier avec une séquence audio ou vidéo (de 5 minutes maximum).
Lien : http://www.plasticseurope.fr/centre-dinformations/actualites/les-plastiques-en-debat-finale-le-2-avril-2012-a-paris.aspx

Ma pierre à l’édifice
Organisateur : Dassault Systèmes avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale et L’Observatoire du Patrimoine Religieux.
Niveau concerné : élèves de la 5e à la 2nd.
Lieu du concours : concours national.
Description : les élèves étudient en détail des édifices publics du patrimoine architectural français pour produire et partager sur internet leur modélisation en 3 dimensions (3D).
Les projets récompensés associent les disciplines scolaires (histoire et géographie, mathématiques, français, etc.), l’histoire des arts et les Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) dans un même regard sur le patrimoine de proximité.
« Ma pierre à l’édifice » sensibilise ainsi à toutes les facettes du patrimoine, encourage les vocations scientifiques et technologiques et favorise la découverte de nouvelles méthodes collaboratives de modélisation informatique, par une véritable pratique de l’histoire des arts. Pluridisciplinaire.
Lien : http://academy.3ds.com/go/mpae/

Planète sciences « Les Trophées de robotique »
Organisateur : association « Planète science ».
Niveau concerné : équipes de jeunes participants (7 à 18 ans).
Lieu du concours : 7 rencontres régionales organisées par les délégations régionales de Planète Sciences : Picardie/Nord Pas-de-Calais, Ile-de-France, Bretagne, Sarthe, Midi-Pyrénées, Méditerranée, Rhône. Finale nationale puis finale européenne .
Description : ce sont des défis scientifiques et techniques qui proposent à des équipes de 2 jeunes minimum (1 pilote et 1 co-pilote) encadrés par un animateur ou un adulte responsable de l’équipe, de créer un robot filoguidé afin de découvrir, de façon ludique et pédagogique, les domaines de la robotique : mécanique, électricité, informatique et électronique.
Pendant 6 mois, les équipes doivent concevoir, construire un robot suivant un règlement original et ainsi mener leur projet à terme. Le règlement se renouvelle chaque année et un nouveau thème y est abordé. Il est, généralement, présenté fin septembre-début octobre lors de la rentrée de la Robotique du secteur, point de départ du projet pour l’année. Les équipes peuvent, ensuite, valoriser et analyser leur travail pendant les rencontres durant lesquelles elles disputent des matchs. Ces derniers durent, chacun, 1 minute 30s au cours desquels plusieurs actions, de niveau de difficultés différentes, sont à réaliser par les robots pilotés.
C’est accessible :
- à tous initiés ou novices dans le domaine de la robotique
- aux inventifs, créatifs, imaginatifs de tous bords
- à tous les jeunes passionnés de robotique

Lien : http://www.planete-sciences.org/robot/index.php?section=pages&pageid=84

Planète Sciences - First LEGO League
Organisateur : association « Planète science » et First LEGO League.
Niveau concerné : ouvert aux jeunes de 10 à 16 ans.
Lieu du concours : concours international.
Description : les élèves doivent réfléchir à la thématique imposée en travaillant sur un dossier de recherche, ils doivent réaliser et programmer un robot LEGO MINDSTORMS constitué de briques LEGO "intelligentes" (dotées de capteurs et automatismes), capable de mener à bien une série d’épreuves dans un temps limité.
Une seule équipe par structure est autorisée à participer à cette rencontre car les places sont limitées à 38 équipes. Actuellement les structures reconnues sont les établissements scolaires, les clubs indépendants, les associations et les centres de loisirs. Une ville entière, par exemple, ne peut pas être considérée comme une structure. Une équipe est constituée par un groupe de jeunes (au maximum 10 participants par équipe) qui peut être encadrée par un adulte. Un jeune ne peut pas faire partie de plusieurs équipes.
Au bout de huit semaines minimum de réalisation, les équipes se rencontrent lors de tournois nationaux et/ou internationaux durant lesquels 4 axes sont évalués : conception et programmation du robot, projet de recherche, travail en équipe, et match.
Pour cette édition 2011-2012, les participants vont explorer le sujet de la sécurité alimentaire et examiner les différents points facteurs de contamination que notre nourriture peut rencontrer (exposition aux insectes et aux animaux, aux transformations non stériles, aux préparations et entreposages insalubres) et trouver les façons d’empêcher ou de lutter contre ces contaminants.
Dans ce Food Factor Challenge, les équipes vont construire, tester et programmer un robot autonome utilisant les LEGO MINDSTORMS NXT afin de résoudre une série de missions sur le thème et rechercher, acquérir et partager leurs solutions innovantes sur la sécurité alimentaire qui seront présentées devant un jury.
Lien : http://www.planete-sciences.org/robot/index.php?section=pages&pageid=105

Onisep AGEFA PME
Organisateur : Onisep et AGEFA PME (association de gestion des formations en alternance pour les petites et moyennes entreprises).
Niveau concerné : classes de collèges, de lycées et de CFA.
Lieu du concours : le concours est ouvert à des classes de pays étrangers qui seront récompensées par des prix internationaux.
Description : Il vise à renforcer le lien entre la découverte des métiers, les enseignements disciplinaires et l’entreprise, il s’inscrit dans le parcours de découverte des métiers et des formations.
L’objectif est de comprendre que la conception, la fabrication et la commercialisation d’un nouveau produit ou d’un nouveau service s’inscrivent dans un projet d’entreprise qui prend en compte les besoins des consommateurs, en s’adaptant aux demandes locales.
Il faut réaliser un document numérique à partir d’un cas concret sur la façon dont une entreprise étudie le marché et la concurrence préalablement à la commercialisation d’un produit ou d’un service. Ce document prendra en compte les différentes composantes historiques, économiques, culturelles ou sociales de la région ou du pays visé dont l’entreprise a besoin pour faire aboutir son projet. Pour les soutenir dans leur projet, les participants pourront s’appuyer sur les relais CGPME locaux pour le choix de l’entreprise. Pour mener à bien ce projet, le travail sera mené en équipe. S’associeront dans cette équipe, aux côtés des représentants de l’entreprise, des enseignants de français, langues, histoire-géographie, économie, enseignements technologiques et professionnels.
Le document numérique sera composé de différents médias parmi : textes, photos, vidéo, son, graphiques… Il devra être réalisé collectivement par un groupe de 10 élèves, il pourra être en français, en anglais, en allemand, en italien ou en espagnol.
Lien : http://www.onisep.fr/concours/b2i_college/

Onisep Syntec collège
Organisateur : Onisep en partenariat avec des branches professionnelles.
Niveau concerné : Collège et Lycée.
Lieu du concours : concours national.
Description : ce concours propose aux élèves de découvrir concrètement les métiers du numérique, il contribue au parcours de découverte des métiers et des formations au collège. Chaque classe participant au concours produira et enverra, par courrier électronique, un « support numérique » qui décrira un métier de l’informatique dans son contexte, si possible dans un secteur d’activité en lien avec les enseignements disciplinaires.
« Sur un support numérique, présentez un métier de l’informatique dans son environnement, en vous appuyant sur des contacts avec des professionnels. »
Le support numérique, destiné à être visionné par des élèves de classe de 4e et de 3e, comportera du texte, des photos, des graphiques et éventuellement du son et de la vidéo. Il devra être réalisé collectivement, par toute la classe ou un groupe d’élèves. Il pourra être réalisé totalement ou partiellement en langue étrangère.
Lien : http://www.onisep.fr/Concours/Concours-Syntec-4e-et-3e-de-college

Rob’OK
Organisateur : équipe Rob’OK
Niveau concerné : classe de 3ème.
Lieu du concours : académie de Créteil.
Description : Il s’agit de concevoir et réaliser des robots simulant des joueurs de hockey. Les engins sont radiocommandés et utilisent des servomoteurs pour leur déplacement et le lancement du palet.
Le projet est adapté à la classe de 3ème. Les robots participent à plusieurs épreuves : Match (on défie un autre robot, il s’agit de marquer des buts sur une piste préfabriquée) , lancer de palet (distance), slalom (contre la montre individuel sur une piste préfabriquée), dossier technique évalué par un jury, esthétique (un jury évalue les efforts dans ce domaine).
Les élèves ont à leur disposition les moteurs et la radiocommande, Ils doivent concevoir châssis et carrosserie ainsi que le mode de lancer du palet.
Lien : http://www.robok.fr/

Cette liste n’est pas exhaustive et de nombreux projets de concours sont actuellement en préparation.

 
 
Dernière mise à jour :
vendredi 19 mai 2017